Infos +
Accueil / Actualités / Etude tarifaire pour l’accès à l’eau potable: L’ARSE a modéré les débats

Etude tarifaire pour l’accès à l’eau potable: L’ARSE a modéré les débats

Jeudi 14 avril 2016, a eu lieu à l’hôtel Saint Thomas à Lomé, un atelier organisé par le ministère chargé de l’Eau, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) et l’Union Européenne, en vue d’examiner et de valider le projet de document d’étude tarifaire de l’eau potable en milieu urbain au Togo.

Ouvert par le Colonel Ouro-Koura AGADAZI, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, l’atelier de restitution de l’étude tarifaire de l’eau potable en milieu urbain a pour objectifs de permettre aux acteurs du sous-secteur de l’hydraulique urbaine d’apporter, suivant une approche participative, leurs contributions pour l’amélioration du rapport d’étude élaboré par le cabinet ARTELIA.

Le Col-Ministre OURO-KOURA à l'ouverture des travaux de l'Atelier

Le Col-Ministre OURO-KOURA AGADAZI à l’ouverture des travaux de l’Atelier

Cet atelier a vu la participation de toutes les parties prenantes du sous-secteur de l’eau potable et de l’assainissement collectif des eaux usées domestiques ainsi que les partenaires techniques et financiers. La modération des débats a été assurée par l’Autorité de Réglementation du Secteur de l’Electricité (ARSE), chargée également de la régulation des activités du sous secteur de l’Eau potable et de l’assainissement collectif des eaux usées domestiques.

Cette étude tarifaire vise essentiellement à proposer une nouvelle structure tarifaire plus équitable, permettant d’accroître le tarif moyen du secteur en vue de soutenir les investissements et en même temps, rétablir et maintenir l’équilibre financier du secteur.

Sans oublier la capacité et la volonté de payer des ménages, cette étude tarifaire permettra aussi à la Société de Patrimoine Eau et Assainissement en milieu Urbain (SP-EAU) et à l’Etat d’engager des négociations concrètes avec les bailleurs de fonds, pour permettre au Togo de définir la nature des ressources à mobiliser au profit du secteur et de maîtriser les engagements qui sont pris, spécialement par rapport à la Stratégie de la Croissance Accélérée et la Promotion de l’Emploi (SCAPE) et par rapport aux nouveaux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Il faut rappeler que suite aux réformes engagées par l’Etat, la gestion du patrimoine et de l’exploitation dans le sous-secteur de l’eau potable sont confiées respectivement à :

  • La SP-EAU à travers un contrat de concession ;
  • TdE à travers un contrat d’affermage.

A propos de arse