Infos +
Accueil / Espace Consommateurs / Electricité / Foire à questions

Foire à questions

Comment lire sa facture d’électricité?

( à fournir par la CEET)

Qu’est ce qu’un compteur à pré-paiement (Compteur ALAFIA de la CEET)?
• REPONSE: Le compteur à pré-paiement est un équipement de mesure de la consommation d’énergie électrique du type électronique numérique.
Il est associé à un disjoncteur (organe de coupure) interne ou externe et est programmable.
Le principe de fonctionnement peut s’apparenter à celui des téléphones cellulaires en mode pré-paiement. A partir d’un code (recharge), un montant est enregistré dans le compteur. Ce montant correspond à un volume d’énergie donné, fonction de la puissance souscrite par le client (5A, 10A, …) ; et de son statut (professionnel, domestique, …)
A chaque utilisation, le volume d’énergie consommée est déduit et le disjoncteur interrompt le passage de l’électricité dès épuisement du crédit.

Comment se fait la facturation en mode prépayé ?

Dans quel délai un abonné qui a signé un contrat d’abonnement et payé les frais correspondants, a droit à l’électricité ?

(Lire le RSC)

Les frais de vérification de compteur demandés par la CEET sont-ils à la charge de l’abonné ou de la CEET ?
REPONSE: La CEET

En cas de coupure d’électricité pour des travaux programmés, dans quel délai la CEET doit elle informer au préalable les abonnés?

Dans quel délai maximal un abonné qui a financé une extension de réseau, peut réclamer des droits de suite?
REPONSE: 5 ans

Qu’est-ce-que la récupération du neutre ?
• REPONSE: C’est la création d’un circuit neutre parallèle chez l’abonné ayant pour effet le non-enregistrement de tout ou partie de sa consommation électrique par le compteur.
La récupération du neutre n’est pas un défaut d’installation, mais un acte délibéré de détournement de l’énergie électrique par le consommateur.

En cas de récupération du neutre, le soupçon de fraude suffit-il à faire payer une amende à l’abonné ?

(Lire le RSC)

En cas de récupération du neutre, quel est le montant des amendes prévues par la loi ?

Quel est le document qui fixe les droits et obligations du consommateur d’électricité ?
• REPONSE: le Règlement du Service Concédé

La CEET peut-elle réclamer à un nouvel abonné le paiement des arriérés de consommation du précédent locataire ?
• REPONSE: NON. Les arriérés de consommation sont à la charge du locataire précédent.

A quelles conditions les dégâts subis par vos appareils électriques sont-ils dédommagés par la CEET?
• REPONSE: l’abonné a le droit d’obtenir réparation des dommages qui lui sont causés, s’ils sont du fait de la

Les services de l’ARSE sont-ils payants?
• REPONSE: NON; ils sont gratuits

A qui incombent les charges d’entretien des installations intérieures de l’abonné ?
• REPONSE: A l’abonné

L’abonné doit-il payer une facture de redressement adressée par la CEET, lorsque son compteur est bloqué sans manipulation de sa part?
• REPONSE: OUI, il doit payer une facture de redressement.

Dans quelles conditions un abonné peut-il mettre en parallèle avec le réseau un moyen quelconque de production d’électricité?

A quelle distance minimale, une habitation ou un commerce doit-il se trouver d’une ligne haute tension?

A quelle distance minimale, une habitation ou un commerce doit-il se trouver d’une ligne moyenne tension

A quoi servent les postes de distribution électrique installés dans les quartiers?
• REPONSE: Ils servent à transformer l’électricité qui arrive de la moyenne tension en basse tension pour être utilisable par les abonnés.

Quels dangers court-on en s’installant sous une ligne électrique ?
• REPONSE: Les personnes qui s’installent sous les lignes électriques courent un danger de mort par électrocution

Qu’en est-il du droit de suite pour un abonné qui a financé une extension du réseau ?
• REPONSE: Le droit de suite pour un abonné qui a financé une extension du réseau électrique, s’entend d’une certaine somme qu’il est fait obligation au concessionnaire de reverser audit abonné après l’avoir encaissée auprès de tout abonné ultérieur qui bénéficie de ce réseau. Cette somme est proportionnelle à la puissance souscrite par tout abonné ultérieur et au montant de la somme payée par l’investisseur qui a financé les travaux d’extension du réseau.
Ce droit cesse à l’expiration d’un délai de cinq ans suivant la première mise en service de l’extension.
Enfin, signalons que tout nouvel abonné ne peut être branché sur cette extension qu’après avoir payé la somme par lui due en vertu du droit de suite reconnu à l’abonné qui a financé les travaux d’extension.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.