Infos +
Accueil / Actualités / Pour un accès universel à l’eau potable en 2030: Le Togo veut passer de 57% de taux d’accès en 2021 à 85% en 2025

Pour un accès universel à l’eau potable en 2030: Le Togo veut passer de 57% de taux d’accès en 2021 à 85% en 2025

L’eau potable fait partie des sujets de préoccupation majeure pour les populations et les gouvernants partout dans le monde et particulièrement dans les pays en développement. Dans une déclaration rendue publique à la veille de la célébration de la journée mondiale de l’eau en mars 2021, le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise, Monsieur François Bolidja TIEM a indiqué que « d’un taux d’accès de 25% sur le plan national en 2005 le Togo est passé à 57% à ce jour ». Il a fait remarquer qu’à cette date (mars 2021), près de 43% de la population togolaise n’a pas toujours accès à l’eau potable. Pour renverser la tendance, informe-t-il, l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable des populations constitue un enjeu très important pour le Togo. Dans ce sens, plusieurs outils sont mis en place. Il s’agit notamment du Plan National de Développement (PND), du Programme d’Appui aux Réformes et à la Gouvernance (PARG) et du Plan d’Action National du Secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PANSEA). Selon le ministre TIEM, « le gouvernement est résolument engagé à travers les instructions du Chef de l’Etat à atteindre l’accès universel à l’eau potable d’ici 2030 ». Pour ce faire, le ministère de l’eau a reçu pour mission d’atteindre 85% de taux d’accès à l’eau potable au niveau national à l’horizon 2025.

Pour y parvenir, plusieurs chantiers sont engagés en ce moment au niveau du ministère. Il s’agit de la redynamisation de la réforme du secteur, de la construction des infrastructures de production et de distribution d’eau, de la mise en place d’un plan directeur pour la ville de Lomé, etc.

A propos de arse