Infos +
Accueil / Actualités / Régulation de l’électrification hors-réseau: L’ARSE prend contact avec les distributeurs de kits solaires

Régulation de l’électrification hors-réseau: L’ARSE prend contact avec les distributeurs de kits solaires

Une séance de travail a réuni le vendredi 19 et le jeudi 25 février 2021, l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité (ARSE) et les opérateurs titulaires de licence pour l’électrification hors réseau par kits solaires photovoltaïques. C’était au siège de l’ARSE à Lomé. Cette rencontre marque le lancement officiel des activités de régulation du sous-secteur des énergies renouvelables au Togo.

« En septembre 2020, faisant suite aux dispositions de la loi relative à la promotion de la production de l’électricité à base de sources d’énergies renouvelables et de ses textes d’application, l’Etat togolais à travers le ministre chargé des énergies et celui chargé des finances, a signé en faveur de quatre sociétés de droit togolais, des arrêtés interministériels, portant attribution de licence pour l’électrification hors-réseau par kits solaires photovoltaïques », a rappelé monsieur Komla Atsitsogboé NYAKU, directeur général de l’ARSE, à l’attention des représentants des participants à cette séance de travail. D’après lui, « la lecture des cahiers de charges annexés aux deux arrêtés suscités met en évidence un certain nombre d’acteurs, notamment les sociétés distributrices, l’AT2ER, l’ARSE et l’Etat. Sur chacun de ces acteurs pèse un certain nombre d’obligations qu’il convient de rappeler pour une mise en œuvre optimale ». Selon le directeur général de l’organe de régulation : « la présente rencontre d’information, de sensibilisation et d’échanges est une occasion de prise de contacts destinée à rappeler aux opérateurs : (a) les missions de l’ARSE dans le secteur de l’électricité en général et dans le domaine des énergies renouvelables en particulier ; (b) leurs obligations ainsi que celles de l’Etat ; et enfin (c) les attentes de l’organe de régulation relativement à la mise en œuvre des obligations des uns et des autres».

La séance a été meublée par une série de présentations entrecoupées de séquences de questions-réponses qui ont permis aux opérateurs de faire-part de leurs préoccupations et à l’ARSE d’y répondre tout en apportant des clarifications.

Des représentants de l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER) ont également pris part à cette rencontre.

En décembre 2017, le chef de l’Etat togolais, monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE a lancé un projet d’électrification rurale par kits individuels dénommés CIZO. Ce projet vise à électrifier à l’horizon 2022, près de deux (02) millions de personnes. Par ailleurs, en 2018, le ministère en charge des énergies s’est doté d’une stratégie d’électrification fondée sur trois piliers à savoir : (i) l’extension du réseau national de distribution ; (ii) le développement de mini-grids, particulièrement dans les zones isolées, mais densement peuplées et (iii) l’électrification par kits individuels dans les zones isolées et à faible densité de population.

L’ambition affichée par le gouvernement togolais à travers le déploiement de ces mécanismes est de porter le taux d’accès à l’électricité à plus de 75% en 2025 et à 100% en 2030.

Les participants à la séance ayant réuni l’ARSE et les responsables de BBOXX et MOON

A propos de arse