Infos +
Accueil / Actualités / Renforcement des capacités de son personnel: L’ARSE sollicite le programme de jumelage de l’ARREC

Renforcement des capacités de son personnel: L’ARSE sollicite le programme de jumelage de l’ARREC

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un programme de renforcement de capacités   de son personnel, l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité (ARSE) du Togo a accueilli les 09 et 10 juin 2022 à Lomé, une délégation de l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’Electricité de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (ARREC). Ceci, dans le but de procéder à l’évaluation des besoins de l’ARSE en vue de finaliser l’offre de formation à développer au bénéfice du personnel cible. 

Le premier jour de travail a été consacré aux cérémonies d’accueil, aux explications sur le programme de jumelage, au renseignement d’un guide de recueil d’informations et à des échanges entre la délégation de l’ARREC et les directions de l’ARSE.

Séance d’échanges entre la délégation de l’ARREC et le staff de l’ARSE

Ouvrant les travaux, le Directeur Général de l’ARSE, Monsieur Théophile Komla NYAKU a souhaité la bienvenue à la délégation de l’ARREC composée de son Expert juriste, Monsieur Oumar BANGOURA et son expert économiste Dr Charly GATETE.  Il a ensuite exprimé sa reconnaissance à l’ARREC pour avoir accepté la candidature de l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité du Togo au programme de jumelage des régulateurs et salué la volonté des dirigeants de l’ARREC à développer un programme de renforcement de capacités en faveur des organes de régulation de la sous-région. Pour Monsieur NYAKU, « l’ARSE entend à travers ce programme de jumelage donner l’opportunité à son personnel de renforcer ses capacités en vue d’une meilleure mise en œuvre des   cahiers des charges respectifs ».

Pour sa part, Monsieur Oumar BANGOURA, chef de la délégation de l’ARREC a indiqué que le programme de jumelage a été élaboré au regard des défis qui attendent les régulateurs nationaux dans la perspective du marché régional et l’amélioration du cadre juridique et institutionnel national des Etats de la Communauté. Il a indiqué à cet effet que « la plupart des organes de régulation de la sous-région sont jeunes. Pour les aider à s’outiller et participer efficacement à la mise en place d’un environnement attractif pour des investissements dans le secteur de l’électricité en vue de relever les défis de l’accès universel dans notre espace, l’ARREC a trouvé utile de développer un programme de renforcement de capacités axé principalement sur des stages pratiques et des partages d’expériences d’une part et des formations théoriques d’autre part. »

Les propos introductifs des représentants des deux institutions ont donné lieu à une séance de questions réponses qui a permis à la délégation de l’ARREC de porter à la connaissance du régulateur national, des explications sur l’historique du programme de jumelage et les modalités de sa mise en œuvre.   Ensuite, un guide de recueil d’informations a été mis à la disposition du personnel cible en vue de recueillir les informations nécessaires pour apprécier le niveau de qualifications et d’expertise des uns et des autres et d’identifier les besoins en renforcement de capacités. Des séances d’échanges ont eus lieu entre la délégation de l’ARREC et les directions technique, juridique et économique de l’ARSE. Ces échanges ont pour objectif de permettre à la délégation de l’ARREC de se faire une idée des tâches de chaque direction et du niveau de collaboration qui existe entre elles.

La deuxième journée de travail a été marquée par des présentations sur le marché national et le marché régional de l’électricité ainsi que le rapport de l’ARREC sur l’identification des besoins de renforcement de capacités du personnel de l’ARSE.

Les présentations sur le marché national et le marché régional de l’électricité ont permis d’avoir des échanges d’informations sur la situation actuelle des deux marchés, les défis à relever dans la perspective de la phase suivante du marché régional.

L’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (ARREC), l’organe chargé de la régulation des transactions électriques entre les acteurs du secteur de l’électricité dans l’espace communautaire a inscrit dans son plan d’action 2020-2025, un programme de jumelage. Ce programme se veut un outil d’accroissement des compétences des employés des agences de régulation dans le but de leur permettre de répondre aux défis qui s’imposent à eux au regard des mutations techniques, technologiques et juridiques observées dans le secteur.

 

 

 

 

A propos de arse