Infos +
Accueil / Actualités / Standardisation des installations électriques: L’ARSE veut faire appliquer les normes au TOGO

Standardisation des installations électriques: L’ARSE veut faire appliquer les normes au TOGO

Après avoir procédé le 09 septembre 2020 au lancement d’une mission d’étude dédiée à l’élaboration d’un modèle régulatoire, l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité (ARSE), dans le cadre de la mise en œuvre de ses missions, a lancé ce lundi 05 octobre 2020, une autre mission : celle devant aboutir à la mise en place, d’une part, d’un règlement technique pour le contrôle des installations intérieures des abonnés de la CEET avant leur raccordement au réseau et d’autre part, des normes applicables aux infrastructures du réseau de distribution. La mission d’élaboration de ces outils est confiée au cabinet APAVE pour une durée de six (06) mois.

En effet, Il a été souvent enregistré des différends entre la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) et certains de ses clients (industriels, ménages, etc.) relatifs à une consommation frauduleuse de l’énergie électrique ou à la contestation de la facturation de l’énergie consommée.  Il est souvent mis en cause les installations intérieures des   clients ou une manipulation frauduleuse du système de comptage.

Par ailleurs, au cours des missions de contrôle des projets d’extension du réseau de distribution, les équipes de l’organe de régulation et celles de la CEET ont eu à relever des manquements relativement à la qualité des équipements et matériels utilisés par les entreprises sous-traitant chargées de la réalisation des travaux.

Fort de ces constatations, les premiers responsables du ministère de l’énergie ont pris l’engagement de doter le secteur de l’électricité de normes applicables aussi bien pour les installations intérieures que pour les infrastructures du réseau de distribution.

Dans son allocution d’ouverture de l’atelier de lancement de la mission, le directeur général de l’énergie, Monsieur Abbas ABOULAYE a rappelé les attentes de la partie togolaise aux experts du cabinet APAVE. « Qu’il me soit permis de rappeler aux experts du cabinet APAVE retenu pour la réalisation de cette mission, que nous espérons de votre mission, un projet d’arrêté portant institution du contrôle obligatoire et périodique des installations électriques intérieures des immeubles de grande hauteur, des établissements recevant du public et des unités industrielles ; des projets d’arrêtés fixant les conditions et modalités pour le contrôle des installations intérieures des abonnés avant raccordement ou branchement au réseau de distribution de l’énergie électrique ; un projet de normes et standards techniques applicables pour les équipements, le montage et l’exploitation du réseau de distribution de l’énergie électrique. »

Pour sa part, Monsieur Komla NYAKU, directeur général de l’ARSE, principale bénéficiaire de cette mission, a tenu à rassurer les consultants « de la disponibilité des équipes du régulateur à les accompagner et à leur fournir toute la documentation utile ainsi que les solutions nécessaires pour le bon déroulement de leur mission ».

Monsieur NYAKU a également indiqué que la mise en place de ces normes permettra de mettre fin à l’utilisation d’équipements de mauvaise qualité dans la réalisation des installations intérieures des abonnés de la CEET d’une part et facilitera d’autre part, les contrôles des travaux de construction du réseau électrique par les uns et les autres. Pour lui, cette mission revêt une importance capitale pour le régulateur.

Il convient de rappeler qu’outre l’ARSE, la CEET, l’Agence togolaise d’électrification rurales et des énergies renouvelables (AT2ER), la Haute autorité pour la qualité et l’environnement (HAUQE) et ses entités techniques, notamment l’Agence togolaise de normalisation (ATN), ainsi que des professionnels du secteur de l’électricité, telles que les sociétés de commercialisation des matériels électriques et les entreprises de réseau, sont également impliqués dans la réalisation de cette mission.

Ce projet est une des composantes du Programme d’Appui au Secteur de l’Energie au Togo – Première phase (PASET1). Il s’agit d’une initiative de coopération entre le Gouvernement du Togo et la Commission de l’Union Européenne.

Le PASET est financé par le 11ème Fonds Européen de Développement à hauteur de quatre milliards quatre-cent-soixante millions cinq-cents sept mille six cents (4.460.507.600) FCFA pour une durée de cinq (5) ans.

A propos de arse